samedi 31 mars 2012

Problème avec Blogger

Petite info pour les utilisitateurs de Blogger :
depuis une semaine le crayon pour modifier rapidement un article a disparu.
Ca proviendrait du passage en FR.
Donc il faut faire un lien dans les favoris du navigateur avec ".com/ncr" à la fin ou le taper dans l'URL Le NCR empêche de passer en FR. Du coup en étant en .COM le crayon apparaît.
Et c'est quand même plus pratique.
En attendant une correction du bug par Google...

vendredi 30 mars 2012

Le trou de la sécu et la dette

Votre dévoué Gontran vous a réalisé des petits extraits audios du documentaire de mardi dernier "un oeil sur la planète". Un médecin et un pharmacien nous disent droit dans les oreilles que le trou de la sécu est le fait des politiques et des labos. Ils s'en foutent plein les fouilles. Même les génériques sont 2 à 15 fois plus chers que dans d'autres pays d'Europe. J'ai travaillé dans le packaging pour les labos et je peux témoigner qu'à une époque ils étaient plein de thunes. Aussi riches que les parfumeurs et c'est tout dire. Conclusion du reportage le trou de la sécu peut être résorbé juste par une décision politique en baissant le coût des génériques. A faire tourner... je vais envoyer mon sujet à Mélenchon au cas où il ait loupé ce documentaire ;-).

Pr Philippe Even





mercredi 28 mars 2012

Black orpheus ou mahna de carnaval de Luis.Bonfa

Jouissif !

Le poisson rouge et le moment présent ;-)



Et pour le pur bonheur : le chien. Il est fou ce mec mais que c'est bon.



Bigard, les gens ne le savent pas toujours, est un spiritualiste. En deux sketchs il aborde l'amour, le moment présent. Il parle vrai comme seul un grand spiritualiste peut le faire.

Agua de março

C'est vraiment un morceau de musique incroyable. La mélodie semble toute conne mais c'est une vraie prise de tête à harmoniser. Tout le monde y va de sa version. :-)
Celle-là est chouette dommage qu'il la joue si vite.






Les accords ici. Cifraclub est un genre de Youtube brésilien pour les guitaristes. C'est une vraie mine d'or !

mardi 27 mars 2012

Henri POINCARÉ : La Science et l’hypothèse (audio)


«De même qu'un monde non-euclidien, on peut se représenter un monde à quatre dimensions»
Henri Poincaré en 1902, La Science et l'Hypothèse.

Un grand personnage. On dit qu'il est un précurseur de la théorie de la relativité.

A écouter en Audio ici

Introduction.mp3
Chapitre 01 : Sur la nature du raisonnement mathématique.mp3
Chapitre 02 : La Grandeur mathématique et l’expérience.mp3
Chapitre 03 : Les Géometries non euclidiennes.mp3
Chapitre 04 : L’Espace et la géometrie.mp3
Chapitre 05 : L’Expérience et la géometrie.mp3
Chapitre 06 : La Mécanique classique.mp3
Chapitre 07 : Le Mouvement relatif et le mouvement absolu.mp3
Chapitre 08 : Énergie et thermodynamique.mp3
Chapitre 09 : Les Hypothèses en physique.mp3
Chapitre 10 : Les Théories de la physique moderne.mp3
Chapitre 11 : Le Calcul des probabilités.mp3
Chapitre 12 : L’Optique et l’électricité.mp3
Chapitre 13 : L’Électrodynamique.mp3
Chapitre 14 : La Fin de la Matière.mp3

Le mouvement absolu et le mouvement relatif :

lundi 26 mars 2012

Le livre de l'intranquillité. Fernando Pessoa

Aucun empire ne vaut la peine que l’on casse pour lui la poupée d’un enfant.
http://konrad.over-blog.net/article-le-livre-de-l-intranquillite-102232520.html

Je pense vraiment que ces "spiritualistes" modernes, chercheurs de leur éveil, devraient comprendre qu'il ne leur est pas demandé d'aimer tout ce bordel incompréhensible. Il n'est pas aimable ce monde phénoménal. C'est du changement à l'état pur. C'est parce que tout le monde est fasciné par lui que c'est le bordel. Il n'y a aucune médaille à la clé. Rien à gagner. Un jour ou l'autre tout sera détruit, malaxé, exterminé.

vendredi 23 mars 2012

Tous drogués

Faut pas s'étonner du merdier global quand on constate que c'est la drogue qui permet au monde de tourner. Moi je le constate autour de moi. Ca se shoote partout. Les gens ne se plaignent pas car on les laisse se défoncer la gueule. Ca les rend plus docile en fait.

UPR n'a pas obtenu les signatures

Pas de passage dans les grands médias donc pas les signatures.
Nos chers citoyens ne seront donc jamais au conrant de cette voix qui s'élève pour dire ce qu'il dit. Dommage. On continuera à gloser sur les chômeurs et les étrangers... en attendant passivement l'écroulement de l'Euro.


Déclaration faite à l'issue de la collecte des... par UPR-TV

mardi 20 mars 2012

OVNIS très grands (crédible)

Le témoignage de Ray Bower est hyper intéressant car il apporte des détails inédits sur les "cigares volants". Pour les connaisseurs il y a un détail très important. Voir mes anciens sujets dans les rubriques OVNIS j'en avais déjà parlé et même posté la photo prise par un passager.
le lien :
http://dukinkin.blogspot.fr/2011/10/ray-bowyer-photo-ovni.html


Chasseurs d'Ovnis [23] Ovnis Géants - 1 de 3 par Introcrate


Chasseurs d'Ovnis [23] Ovnis Géants - 2 de 3 par Introcrate


Chasseurs d'Ovnis [23] Ovnis Géants - 3 de 3 par Introcrate

Univers visible

Lawrence Krauss a montré que l'énergie positive de l'univers etait divisée en près de 70% d'énergie sombre, 30% de matière sombre, et moins de 1% de matière ordinaire tels que les atomes que nous observons. Pourquoi un tel univers dans lequel nous sommes si insignifiants aurait-il été fait pour nous ?

L'univers visible est donc une toute petite partie de ce qui existe.

En english uniquement malheureusement.



Selon moi nous pouvons actuellement faire une synthèse de nos connaissances pour aboutir à une nouvelle manière de regarder le monde et surtout de comprendre pourquoi précisément nous pouvons le comprendre.

Drogues et mystique

Il semble bien que les enseignements à l'origine des textes vediques étaient transmis par des "voyants" qui absorbaient un breuvage hallucinogène. On retrouve ce cas un peu partout dans le monde. Les drogues servent à acceder à la connnaissance et non a s'amuser le vendredi soir ;).

L'ascèse et l'extase
Le rituel et les spéculations développées à partir de lui n'épuisent pas le contenu de la religiosité védique. Divers indices suggèrent que certains au moins, parmi les auteurs des hymnes, méritaient vraiment leur nom de rishis, en ce que la dimension extatique ou visionnaire de l'expérience ne leur était pas inconnue.

On sait notamment qu'une bonne partie du rituel s'ordonnait autour de la cueillette, du pressurage et de la consommation rituelle d'une plante appelée soma.

Bien que cette plante n'ait toujours pas été identifiée avec certitude — une hypothèse récente (G. Wasson) voudrait y voir une variété de champignon hallucinogène —, il est hors de doute que son inges­tion déclenchait quelque chose de l'ordre des « états modifiés de conscience ».


De nombreux hymnes désignent clairement ses effets, ainsi par exemple X, 119 : « Tels des vents impétueux, les breuvages m'ont soulevé... j'ai dominé le ciel de ma taille, dominé la vaste terre; n'ai-je donc pas bu de soma ? » D'autre part, la présence d'ascètes (muni) aux côtés des officiants brahmaniques paraît avérée.

Un hymne (X, 136, 2) les évoque en ces termes : « Ceinturés de vent, les ascètes sont vêtus de brunes souillures. Ils suivent la fougue des vents dès que les dieux sont entrés en eux. » Les prêtres eux-mêmes sont couramment désignés par le terme vipra, « trembleur », ce qui paraît faire référence à des états extatiques atteints dans le cadre même de la liturgie.

On trouve aussi (par exemple Atharva-Veda XV, 15-17) diverses allusions à des exercices de rétention du souffle, ancêtres probables des pratiques yoguiques proprement dites. En particulier, il est très souvent question dans ce contexte du tapas ou « échauffement intérieur », décrit comme un soudain afflux d'inspiration ou d'énergie créatrice survenant à la suite de pratiques déterminées.

C'est grâce au tapas que les guerriers, par exemple, triomphent de leurs ennemis, grâce à lui également que les poètes et les ascètes s'élèvent momentanément au-dessus de la condition humaine ordinaire et entrent en contact avec les dieux. La notion joue d'ailleurs un rôle non négligeable dans la cosmogonie elle-même. C'est en « s'échauffant » de cette manière que Prajâpati peut rassembler l'énergie nécessaire pour déployer le monde des « noms et formes » à partir du chaos originel.

Michel Hulin

Buddy Whittington : Shakey Ground



Bob Marley : 17 ans

À l'adolescence, Bob Marley quitte la misère de la campagne pour celle du ghetto de Trenchtown à Kingston. Il y rencontre Neville Livingston, dit Bunny Wailer et Winston Hubert McIntosh, dit Peter Tosh, avec qui il chante des cantiques et des succès de soul américaine qu'ils entendent sur les radios de Miami. Le chanteur Joe Higgs leur donne des cours de chant. Bob Marley enregistre sa première chanson Judge Not pour le producteur Leslie Kong du label Beverley's en 1962 à l'âge de 17 ans ainsi qu'une reprise d'un succès de country & western de Claude Gray : One Cup of Coffee en 1962. Ces titres ska n'ont aucun succès, mais Bob continue à s'investir dans la musique.
Wikipedia



lundi 19 mars 2012

Le monde du travail

Quand on voit le niveau des débats avant les élections il est bon d'écouter les sages. Il est bien beau de parler du travail pour tous, de moins de chômage. Encore faudrait il parler des conditions du travail. On peut aussi imaginer une organisation sociale agréable. Ca ne semble préoccuper personne. Pourquoi ?



Bob Marley : les dernières heures de sa vie


Bob Marley, les dernières heures de sa vie (1/2) par LPDE


Bob Marley, les dernières heures de sa vie (2/2) par LPDE

dimanche 18 mars 2012

Fantomes

D'ordinaire je ne regarde pas cette série mais cet épisode est intéressant.


Fantômes chez les stars[31] par grandeetoile

CIA et culture

Derrière tout mouvement "spontané" il y a souvent dans l'histoire des têtes pensantes qui utilisent la population pour arriver à des fins politiques précises. C'est pourquoi d'après moi les gens qui méprisent les théories du complot sont des naïfs qui ne connaissent pas bien leur histoire. Car l'histoire est une succession de complots. Le premier des complot est bien entendu celui des riches et puissants de père en fils contre les pauvres laborieux. C'est une évidence.


CIA & Culture par xenoo

The meadow

Un joli petit morceau de piano qui me semble bien avoir été composé à la guitare puis adapté au piano. C'est la mode de faire ça car sur la gratte c'est assez simple (ca tombe sous les doigts) et sur le piano ça en jette dans le côté romantique.



vendredi 16 mars 2012

L'enfant des étoiles

On a retrouvé dans une grotte au Mexique un crâne atypique daté de 900 ans. Une hypothèse évoquée est celle d'un crâne de E.T. Les analyses ADN semblent aller dans ce sens.


Bizarre ou quoi, Mystères Anciens - 1 de 3 par Introcrate

Jacques Cheminade chez Pascale Clark

Un petit peu court comme format. On sent quand même le manque de politesse chez Pascale Clark. Ce style lapidaire est à chier. C'est comme l'époque : vite fait, mal fait.


Jacques Cheminade par franceinter

Moine Gojo

Très bon audio je trouve. J'aime beaucoup ce type sans l'avoir rencontré. Il est très clair et aussi très "humain", très tendre.



CHRONIQUES D'UN ERMITAGE EN LUBERON

A écouter plusieurs conférences ici : http://www.leveil.org/Gojo//

Son blog : http://approchenondualite.blogspot.com/

jeudi 15 mars 2012

Le premier Goetheanum

Quelle poésie matérialisée ! Années 20.




Au bout de la corde... les deux infinis

Pierre Vanhove , Ingénieur de recherche au Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives, Chercheur invité à l’IHÉS (Institut des Hautes Études Scientifiques)

Valerio Vassallo , Maître de conférences [Université Lille1 Sciences et Technologies], mathématicien en résidence à la Cité des Géométries de Jeumont, Réalisateur

De nombreuses expériences nous renseignent avec précision sur la nature des interactions entre particules élémentaires, la structure de notre univers et son évolution du Big Bang à nos jours. Ces expériences confirment la théorie de la relativité générale d’Einstein et la mécanique quantique, mais aussi elles indiquent que ces théories ne suffisent pas à expliquer la physique de l’infiniment petit et grand. La théorie des cordes a l’ambition de répondre à ces questions. Pour cela elle prédit des dimensions supplémentaires, des particules nouvelles et la nature quantique des trous noirs. Des manifestations expérimentales de la théorie des cordes sont activement recherchées dans les accélérateurs de particules et les observations astrophysiques. Dans cette conférence, nous présenterons les grandes questions posées par la physique des forces fondamentales et l’approche de la théorie des cordes pour y répondre.

Mundaka upanishad


Dans ce texte on trouve une description parfaite de ce qu'explique Robert Monroe ou certains ésotéristes de différentes traditions. La mort, la vie dans l'au delà puis la réincarnation. Il s'agit par contre de ne plus se laisser piéger pour l'Upanishad. Facile à dire. Déjà il ne faut plus être fasciné par l'avoir c'est pourquoi les hommes saints en Inde pratiquent ascétisme. Le soucis c'est que dans toutes les traditions il est dit que c'est presque inconsciemment que se passent tous ces cycles. Sans conscience. D'où l'importance de la notion d'éveil. Le but étant de ne plus se réincarner et non de vivre heureux ce qui constituerait un nouvel attachement.... infernal.

I-ii-9: Poursuivant des sentiers divers au sein de l'ignorance, ces insensés s'imaginent avoir atteint le but désiré. Avant de s'atteler à une tâche utile, ils ne réfléchissent même pas, tant ils sont sous l'influence de l'attachement (raga); en conséquence, ils tombent de nouveau dans la souffrance, aussitôt que s'est épuisé le mérite (dont la récompense est l'accès à un monde céleste).

I-ii-10: Ces insensés, croyant que les sacrifices et les œuvres pieuses sont le plus important, ne connaissent rien de mieux. Et après avoir pris du plaisir dans le monde céleste que leur ont valu leurs actes, ils replongent ici-bas, si ce n'est dans un monde inférieur.

I-ii-11: Ceux qui mènent dans les forêts (Aranyaka) une vie d'ascèse et de foi, paisibles, emplis de connaissance, ne vivant que d'aumônes, ceux-là passent le portail du soleil, purifiés, et vont là où se trouve l'Être suprême (Purusha), l'immuable Atman.

http://www.les-108-upanishads.ch/mundaka.html

mercredi 14 mars 2012

Mélenchon chez la très séduisante Géraldine Muhlmann


J.-L. Mélenchon - "C/Politique" France 5 par lepartidegauche

Dualité et évolution

Pour mes petits amis de la non dualité culpabilsante qui ignorent que c'est la vie elle même qui crée la dualité sujet / objet.

Les organismes vivants élémentaires se sont différenciés du monde physique en acquérant une membrane, un milieu intérieur, puis des organes sensoriels et effecteurs complétés d’un système nerveux coordonnateur et centralisateur. Chez les organismes plus évolués, le système nerveux s’est trouvé doté d’un organe, le cerveau, capable de conserver la trace neuronale des expériences vécues par l’organisme en interaction avec son milieu. Nous savons que c’est d’une façon très comparable qu’est aujourd’hui conçue l’architecture des robots évolutionnaires, ceux sur lesquels on espère voir naître des consciences rudimentaires.

Le propre de la vie est de se développer sans cesse, en fonction des sources d’énergie disponibles et des résistances du milieu. Chaque type d’organisme, que ce soit au niveau de l’espèce (génotype) ou de l’individu (phénotype), explore donc incessamment son environnement sur le mode dit des essais et erreurs. Un certain nombre de tentatives échouent et disparaissent. D’autres réussissent et sont conservées. On dit qu’elles sont sélectionnées par l’évolution. C’est l’ensemble de ces solutions réussies et conservées que mémorisent, sur le long terme, les gènes de l’espèce et sur le court terme, dans le temps de sa vie, le corps et le cerveau de chaque individu.

Sur le plan anatomique, le corps propre à telle ou telle espèce peut être considéré comme un modèle «en creux» du milieu dans lequel cette espèce se développe. Si tel animal est doté d’yeux, par exemple, on peut en conclure que le milieu où il vit comporte des sources émettant des photons, lesquelles sources signalent la présence d’aliments à exploiter ou de dangers à éviter. Les animaux dépourvus d’yeux, par contre, qui survivent en utilisant d’autres sens, tel l’odorat, nous révèlent que leur habitat est obscur : cavernes ou terriers souterrains. En examinant l’animal, nous pouvons obtenir des modèles descriptifs de l’environnement auquel il s’est progressivement adapté, sans avoir à étudier directement cet environnement.
Dans sa globalité, le milieu naturel est constitué d’un enchevêtrement de particules et de forces dont aucun organisme vivant n’est capable de modéliser les interactions de façon exhaustive. Mais chaque espèce, en interagissant avec son milieu, se construit une niche de survie ou environnement propre, dont l’organisation corporelle des individus composant cette espèce est à la fois le produit et l’agent constructeur. Cette organisation constitue donc une description pertinente de cet environnement propre, Chaque individu de l’espèce considérée la partage avec les autres. Pour l’espèce, la question de la vérité de cette description ne se pose pas.

Elle est forcément vraie. Mais la portée du modèle se limite à la façon dont les organes sensoriels dont disposent les représentants de cette espèce perçoivent les relations entre particules et forces du milieu particulier dans lequel vit celle-ci. Chaque espèce ne s’intéresse, de fait qu’au modèle décrivant le milieu précis avec lequel elle interagit. La « vérité » ou pertinence du modèle peut cependant être améliorée en permanence. Du fait des mutations génétiques, l’organisme produit de nouvelles hypothèses sur son environnement, dont certaines se révèleront «vraies», en ce sens qu’elles amélioreront son adaptation, et d’autres «fausses», en ce sens qu’elles entraîneront sa mort.

Source

mardi 13 mars 2012

dimanche 11 mars 2012

Anita Moorjani (NDE)


On avait vu son témoignage vidéo avec Lilou Macé. Voici d'autres entretiens écrits et parfois plus appronfondis en fonction des gens qui mènent le débat. Elle est de culture Hindouiste.

http://www.nderf.org/French/anita_m_emi.htm

NDE (encore ;-) )

Je crois l'avoir déjà posté mais elle est très convaincante. Le témoignage est visible après l'introduction de l'écrivain. Le truc marrant c'est qu'il décrit "Dieu" un peu comme la science décrit l'univers avant le big bang.

L’attachement à l’idée d’un soi (attavādūpādāna)


Ca c'est vraiment le sujet qui gêne tout le monde que celui de l'entité. Le problème du sujet et de l'objet. Personnellement j'y repensais ce matin, la méditation Vipassana lorsque je la pratiquais m'apportait une très grande intimité avec moi même (presque affectueuse). Je trouve que ce n'est pas assez dit. Car qui dit méditation dit observateur ou attention. Dans ce texte ICI l'auteur s'attaque au problème épineux du cycle des renaissances. Car qui dit renaissance, dit quelqu'un ou quelque chose...

Cette croyance en un soi personnel est très importante et aussi très subtile. Toutes les créatures vivantes ne peuvent qu’avoir une fausse notion du « moi » et du « mien » ; c’est l’instinct originel de tout de qui vit et la base de tous les autres instincts. Ainsi, l’instinct qui consiste à rechercher de la nourriture et la manger, l’instinct d’éviter le danger, de procréer, et beaucoup d’autres, proviennent du fait que toute créature a une conscience instinctive d’exister et croit être une entité séparée, un « soi ». Convaincue de cela, elle désire naturellement éviter la mort, rechercher la nourriture pour en nourrir son corps, s’abriter du danger, et multiplier son espèce. Nous voyons qu’une telle croyance est universellement répandue chez tous les êtres vivants ; s’il en allait autrement, ils ne pourraient pas survivre. Pourtant, cette même croyance est également la cause de la souffrance qui est inhérente à la recherche de la nourriture et de la protection d’un abri, à la propagation de l’espèce et à toute activité quelle qu’elle soit. C’est l’une des raisons pour lesquelles le Bouddha a enseigné que l’attachement à l’idée d’un soi est la racine de toute souffrance. Il résuma cela en quelques mots : « Les choses, si nous nous y attachons, sont souffrance ou source de souffrance ». Cet attachement est la source et la base de la vie, et il est en même temps la source et la base de la souffrance sous toutes ses formes. C’est précisément à cela que le Bouddha faisait allusion quand il a dit que la vie est souffrance et que la souffrance est la vie. Cela signifie que le corps et l’esprit (les cinq « agrégats ») auxquels nous nous attachons sont souffrance. Connaître la source et la base de la vie et de la souffrance est considéré comme la connaissance la plus profonde et la plus pénétrante puisqu’elle nous permet d’éliminer radicalement la souffrance.

La façon la plus efficace de se débarrasser de l’attachement est de le reconnaître à chaque fois qu’il se présente. Ceci est surtout valable pour l’attachement à l’idée d’un soi qui est la base même de la vie. C’est quelque chose qui apparaît spontanément et s’installe en nous sans qu’on ait à nous l’inculquer. Il est présent d’instinct chez l’enfant comme chez les petits des animaux, dès la naissance. Regardez comme les chatons prennent une attitude défensive dès qu’on les approche ! Il y a toujours présent à l’esprit ce « quelque chose », ce « moi », et un attachement se manifeste inévitablement. La seule chose à faire est de lui tenir les rênes jusqu’à ce que vous ayez bien avancé dans la connaissance spirituelle ; en d’autres termes, utilisez les principes du bouddhisme jusqu’à ce que cet instinct soit dominé puis complètement éradiqué. Sans cela, une personne ordinaire de ce monde ne peut pas dépasser cet instinct. Seuls les plus élevés des ariyans, les Arahants, réussissent à l’éliminer. Nous devons reconnaître cet obstacle comme étant de première importance pour toutes les créatures vivantes. Si nous voulons bénéficier pleinement de l’enseignement du Bouddha, il nous revient de dépasser cette conception erronée. La souffrance à laquelle nous sommes soumis diminuera en fonction de nos efforts dans ce sens.

Connaître la vérité sur ces choses qui font notre vie quotidienne doit être considéré comme un immense cadeau, un des plus grands dons. Réfléchissez bien à ces quatre attachements, sans jamais oublier que rien, absolument rien ne vaut la peine que l’on s’y attache ; que, de par la nature des choses, rien ne vaut la peine d’être obtenu ou vécu. Si nous sommes complètement asservis par les choses, c’est tout simplement du fait de ces quatre formes d’attachement. Il est important que nous étudiions de près la nature extrêmement dangereuse des choses et que nous nous familiarisions avec elle. Le problème est que cette nature malfaisante ne saute pas immédiatement aux yeux comme celle d’un incendie, d’une arme ou d’un poison ; au contraire, les choses de la vie semblent douces, pleines de saveur, attirantes, belles ou mélodieuses, c’est pourquoi il est difficile de les reconnaître et d’agir correctement. Nous devons, pour cela, utiliser la connaissance que nous a transmise le Bouddha : contrôler notre attachement instinctif et le remplacer par le pouvoir de la vision pénétrante. Nous serons ainsi en mesure d’organiser notre vie de façon à nous libérer de la souffrance, de toute trace de souffrance. Nous pourrons travailler et vivre paisiblement dans le monde, échapper aux pollutions mentales, être éclairés et sereins.

En résumé, ces quatre formes d’attachement sont le seul problème que les bouddhistes ou ceux qui s’intéressent au bouddhisme doivent comprendre. Le but de la vie monastique bouddhiste (brahmacariya) est de permettre à l’esprit d’abandonner sa convoitise instinctive. Vous retrouverez cet enseignement dans tous les textes qui traitent des étapes menant à l’état d’Arahant ; l’expression utilisée est « libre de tout attachement » : c’est l’ultime étape. Quand l’esprit est libre des attachements, plus rien ne peut le retenir et l’asservir au monde. Rien ne peut continuer à le faire tourner encore et encore dans le cycle des naissances et des morts, de sorte que le processus s’arrête ou plutôt, transcende le monde, s’en libère. L’abandon de l’attachement instinctif est donc la clé de la pratique du bouddhisme.

Source : http://www.dhammadelaforet.org

samedi 10 mars 2012

Manuel pour l’Humanité

La Première Noble Vérité, qui fait apparaître que tout est souffrance ou cause de souffrance, nous dit précisément ce qu’il en est de toutes choses. Mais comme nous ne parvenons pas à comprendre tout ce qui est source de souffrance, nous désirons ces choses-là. Si nous les voyions comme sources de souffrance, à coup sûr, nous n’en voudrions pas.

La Seconde Noble Vérité montre que le désir est la cause de la souffrance. Les gens ne savent toujours pas, ne voient pas, ne comprennent pas que les désirs sont causes de souffrance. Ils désirent tous ceci ou cela, simplement parce qu’ils ne comprennent pas la nature du désir.

Le Troisième Noble Vérité montre que la délivrance – c’est-à-dire la libération de la souffrance ou Nirvana – consiste en l’extinction totale du désir. Les gens ne comprennent pas que le Nirvana est un état qui peut être atteint à tout moment et en tout lieu, à l’instant précis où le désir disparaît totalement. Ainsi, n’ayant aucune connaissance de la réalité des choses, ils ne s’intéressent pas au Nirvana parce qu’ils ne savent pas ce que c’est.

La Quatrième Noble Vérité est appelée « la Voie » ou « l’Octuple Sentier ». C’est la méthode qui permet d’éliminer tout désir. Personne ne la comprend ainsi, personne ne s’intéresse à l’Octuple Sentier qui abolit le désir. Les gens ne voient pas qu’il s’agit là du soutien dont ils ont précisément besoin, d’un point d’appui qu’ils devraient s’empresser de consolider. Ils ne s’intéressent pas au Noble Sentier du Bouddha qui est pourtant un joyau parfait et précieux parmi la masse des connaissances humaines. C’est une ignorance épouvantable.

Un très très bon texte qui remet les pendules à l'heure concernant le Bouddhisme du Bouddha ICI.

En effet le Bouddhisme authentique est un rationnalisme en réaction avec la spiritualité de son temps. C'est sa beauté. Même si il est limté. Il ne faut pas dénaturer le message initial. Sinon on perd la puissance et l'efficacité de l'enseignement. Bouddha a bien expliqué qu'il ne prétendait pas répondre a toutes les questions. Il prétendait savoir comment libérer les hommes de la souffrance mentale. Point.

En ceci il est bien dans l'esprit du temps. Car au même moment en Grèce des démarches similaires vont avoir lieu.

C'est un philosophe au sens antique du mot. Opératif. Pragmatique.

Le Bouddhisme rencontre un réel succès en Europe particulièrement en Allemagne et en France. Ce n'est pas un hasard. C'est a tel point que Paris est dépositaire d'une relique du Bouddha. Selon moi c'est la rationnalité de l'enseignement qui séduit.

On peut remarquer au passage que les Anglais (puis les Américains et les Pays bas) ont connu la même attirance naturelle pour l'Hindouisme. Il existe un fort courant philosophique idéaliste en Angleterre.

C'est intéressant.

mercredi 7 mars 2012

Ovnis (docu)


Toute la vérité sur les ovnis [ 1/2 ] par DhyanChohan

Le dernier Tsar

Encore une page de l'histoire liée à l'ésotérisme et l'occultisme Européen. Papus par exemple dont on ne parle jamais dans les livres sur le sujet.


A la recherche des Romanov par grandeetoile

mardi 6 mars 2012

Bilderberg : histoire et description

Ne pas se laisser dissuader par le générique à la con. Après ca cause concret. On avait vu sur ce blog qu'un livre actuellement en librairie nommé "Circus Politicus" et très sérieux en parle. Comprenons nous bien il ne s'agit pas d'une théorie du complot. Il s'agit d'un fait. Ce n'est pas théorique du tout. 60 réunions de l'élite mondiale dans le + grand secret. Journalistes, rois, industriels, politiques, financiers etc... On apprend par exemplle que Monsieur Fillon y a participé.

Par contre ça part en couille avec le complot maçonnique... bien entendu ce n'est pas le cas. C'est simplement une élite qui se permet d'user de son pouvoir pour se coopter et diriger le monde en sourdine pour son propre intérêt. Son intérêt étant l'influence au dessus des états. Tout le monde peut devenir Franc Maçon mais tout le monde, loin de là, ne peut assister à une réunion du Bilderberg.


Le Signe Secret, Le Groupe Bilderberg - 1 de 3 par Introcrate


Le Signe Secret, Le Groupe Bilderberg - 2 de 3 par Introcrate


Le Signe Secret, Le Groupe Bilderberg - 3 de 3 par Introcrate

L'enigme Jeanne d'Arc

Dans cette première conférence de série intitulée «L'Énigme Jeanne d'Arc», Henri Guillemin s'efforce de dresser un tableau de la situation politique dans l'Europe occidentale du XIVe et XVe siècle.

C'est la période de la Guerre de Cent ans qui ravage le territoire de la France et qui met aux prises Français, Anglais et Bourguignons. Henri Guillemin rappelle également la puissance du clergé, ainsi que ses luttes intestines qui amèneront trois papes à siéger au même moment.

Le temps de Jeanne (1)


Suite

Qui était la jeune fille que l'on a appellé Jeanne d'Arc? Dans ce second volet, Henri Guillemin fait le point sur l'historiographie consacrée à Jeanne et soupèse les différentes théories relatives à ses origines, sa jeunesse et les fameuses voix qu'elle prétendait entendre.

Signalement (2)

Henri Guillemin poursuit son récit en décrivant le développement de la réputation de Jeanne auprès du petit peupe ainsi que son comportement avec les hommes.

Suite à son entrevue avec Charles VII, Jeanne d'Arc devient un instrument de la politique du roi et Guillemin dévoile les prémisses de sa manipulation par les conseillers de la cour.

Chez le Roi (3)

Hier soir Mélenchon sur TF1

Planck : retour à l'aube des temps





Réécoutons ce que disent les deux frères concernant l'évidence :

lundi 5 mars 2012

Intrication quantique

Donc contrairement à ce que j'ai déjà entendu il y a une limite de distance puisqu'il faut des relais. Voilà déjà à mon avis une cohérence entre le macrocosme et le microcosme. La distance bien macroscopique de 10 ou 100 km. C'est à dire une zone d'influence.










http://www.etudiants.ch/cms/news-deux-cristaux-maries-sous-les-liens-quantiques-2012-03-05

Aux temps de Saint Paul


Les civilisations disparues (Saint-Paul et les... par LPDE

Les Abysses : mer des Célèbes


Aux origines de la vie par LPDE

Aujourd'hui Asselineau


François ASSELINEAU l'invité de J.J... par UPR-TV

une guerre inconnue, une guerre à mort...

François Mitterrand peu avant de mourir à Georges-Marc Benamou pour son livre "Le dernier Mitterrand"


"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique.

Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment.

Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde.

C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort."

Lire ce petit texte : ICI

--------------------------------------------------------------------------------

dimanche 4 mars 2012

Benjamin Libet et libre arbirtre


L'expérience de Libet a été reproduite en 2008. Elle essaye de déterminer si nous prenons des décisions conscientes ou si on prend conscience après l'acte :

https://sciencetonnante.wordpress.com/2012/03/05/le-libre-arbitre-existe-t-il/

(d'après moi l'expérience est trop simpliste car dans le processus il s'agit d'un geste suivit d'une mémorisation... de + on sait aujourd'hui que concernant la motricité le cerveau est toujours dans l'anticipation, pour marcher, faire du sport etc... si nous étions conscients de tous nos gestes nous ne pourrions rien faire à mon avis. Le libre arbitre concerne d'autres domaines. Donc je me demande si ces expériences sont vraiment scientifiques)



On voit bien que l'expérience elle même est une anticipation de la position. C'est vraiment une expérience de charlots sans déconner.

C'est pas annodin car beaucoup de courants "spiritualistes" ont sauté sur l'occasion pour dire que le monde tourne tout seul ;)

Aujourd'hui sur I télé Mélenchon


J.-L. Mélenchon Grand Rendez-Vous ITélé par lepartidegauche

Corrinne Lepage & Dupont Aignan


Les débats de la Présidentielle par franceinter

Jimmy Guieu (1992) radio courtoisie

Cette émission me confirme quelque chose que je savais déjà pour m'être intéressé à une époque aux relations entre l'ésotérisme Français et l'extrême doite / royaliste. Je me doutais que Guieu était proche de l'extrême droite. Toutefois c'est un document intéressant.

Il y a un bar à Paris qui mérite peut être encore ? une petite visite pour sentir l'atmosphère de cette mouvance. Le café des templiers ou un nom comme ça près de Chatelet. J'y ai passé des nuits vraiment passionnantes. Je ne sais pas s'il existe toujours. Car il était ouvert toute la nuit et on y rencontrait des personnages atypiques : poètes, fous, artistes, mystiques, ésotéristes. Tout ça dans un cadre royalo/templier authentique.

Les gens ne connaissent pas bien le FN de Jean Marie. C'est en fait un mélange d'anciens combattants, de royalistes, d'ésotéristes, de skins, de révisionnistes, de commerçants etc... c'est donc très pittoresque au départ. Très représentatif d'une certaine France. Avec sa fille je pense qu'il y a une volonté de rompre avec tout ça. Mais je ne suis pas au parti FN. C'est une impression. Alain Soral a permis de drainer des jeunes français issus de l'immigration. Ce qui est le comble absolu... ;)


Jimmy Guieu & Serge de Beketch - émission N°1... par Agent__001


Jimmy Guieu & Serge de Beketch - émission N°2... par Agent__001

vendredi 2 mars 2012

jeudi 1 mars 2012

Han Ryner (livres audios)

Han Ryner est principalement influencé par les penseurs de l'antiquité, particulièrement les stoïciens. En ce sens, il prône une sagesse qui conduit à accepter l'inévitable, ce qui ne peut être changé ou vaincu. Puisque l'individu ne peut détruire certaines oppressions liées à la nature sociale de son humanité, il doit les accepter avec l'indifférence qu'il a face aux phénomènes physiques.
Han Ryner préconise une libération intérieure et non une révolution sociale, collective et violente. Selon lui, l'individu doit agir pour lui, en se délestant des conditionnements extérieurs, en écoutant ses propres pulsions et besoins et en n'obéissant que lorsque la préservation de son individualité est en jeu.
Pacifiste avant tout, Han Ryner valorise l'objection de conscience et les moyens d'action non violents. Il qualifie d'ailleurs son individualisme d'« harmonique » pour le distinguer des individualismes « égoïstes » ou « doministes » qu’il rejetait au nom de son éthique et de son humanisme. Souvent surnommé le « Socrate contemporain », Han Ryner fut ironiquement un penseur au sens pré-socratique du terme, c’est-à-dire un sage curieux de tout, à la rhétorique raffinée et d’une rare délicatesse.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Han_Ryner

Plusieurs livres audios ICI

A noter la qualité des ouvrages proposés par le donneur de voix. On peut avoir la liste en cliquant sur son nom.

Le transhumanisme

Ca pose quand même beaucoup de questions passionnantes sur la conscience ce sujet.


Le lien vers le site ICI