samedi 24 septembre 2011

TAPS Chasseurs d'âmes


TAPS .chasseurs D'ames S05E05 par grandeetoile

Scarborough fair (anonyme)

Arrangement : Ben Bolt

Ovnis et militaires (doc)

Témoignage intéressant de la part de militaires. Ca correspond au phénomène des "Foo fighters". Si des gens aussi crédibles racontent de telles histoires c'est que le phénomène est réel et dans ce cas précis intelligent. Les ovnis sont toujours décrits comme pouvant prévoir les manoeuvres d'évitement. Dans ce cas on peut imaginer qu'ils voient notre temps au ralenti. C'est comme ça selon moi qu'ils peuvent anticiper les décisions des pilotes.


[46] MYSTERES - Une étrange compagnie par Indiana-Jones30

mercredi 21 septembre 2011

dimanche 18 septembre 2011

Compétition entre ordre et désordre - BREZIN Edouard

Pourquoi la matière change-t-elle d'état : la compétition entre ordre et désordre

"Les changements d'état de la matière, sous l'effet d'une élévation ou d'un abaissement de température, sont des phénomènes bien familiers. De même, on connaît depuis longtemps des substances dont la structure ou encore les propriétés électriques ou magnétiques, se modifient de manière discontinue avec la température ; citons les études de Pierre Curie sur l'apparition ou la disparition de l'aimantation des oxydes de fer, ou encore celles qui concernent la supraconductivité.Or, si ces phénomènes sont bien quotidiens, ils n'en restent pas moins fort surprenants si l'on examine leur signification à l'échelle microscopique des atomes et molécules. La solidification d'un fluide se traduit, sous l'effet d'un minime abaissement de température, par la mise en un ordonnancement spatial régulier d'un grand nombre d'atomes, sans que rien ne soit venu modifier les forces qui régissent les interactions entre les constituants. Ces changements d'état sont dominés par des questions de symétrie : c'est ainsi que les forces entre atomes ne privilégient aucune direction particulière, et que pourtant, tant la cristallisation que l'apparition d'une aimantation par simple refroidissement, font apparaître des orientations bien déterminées. Le changement d'état est donc une brisure spontanée de symétrie : l'état du système est moins symétrique que les forces entre atomes constituants ne pouvaient le faire prévoir. Cette notion de symétrie brisée domine plusieurs branches de la physique de notre temps : au-delà des études de nouvelles phases de la matière évoquées ci-dessus, elle est présente dans la théorie moderne des interactions entre particules élémentaires, ou encore dans les modèles cosmologiques d'univers "" inflationnistes "" primitifs."

samedi 17 septembre 2011

Regard sur l'univers (4 docs)

Ne pas manquer la vidéo qui parle de la vie dans l'univers. Quelques révélations assez étonnantes (au moins des pistes de réflexions sur la "chiralité" et l'impact de la lumière sur la matière).

mercredi 14 septembre 2011

Alaya (bouddhisme tibétain) Chögyam Trungpa


Repose dans la nature de l'alaya, l'essence

Ce slogan nous dit que la méditation assise, pratiquée avec compréhension du bodhichitta ultime, permet de court-circuiter réellement les septs types de conscience pour reposer enfin dans la huitième, l'alaya. Les six premières consciences sont reliées aux perceptions sensorielles :
1- conscience visuelle ;
2- conscience auditive ;
3- conscience olfactive ;
4- conscience gustative ;
5- conscience tactile ;
6- conscience mentale ou principe coordinateur fondamental qui organise les cinq autres consciences.

7- Le septième type de conscience est l'esprit-problème ; c'est une espèce de conglomérat qui injecte de l'énergie dans tout ça. En Tibétain, elle se dit nyön-yi, nyön étant une abréviation de nyönmong [Sanskrit klesha], qui veut dire littéralement "embêtement", "souillure", "névrose", et yi signifiant "esprit"

Reposer son esprit dans l'alaya fondamental équivaut à s'affranchir de ces sept aspects de l'esprit et à reposer dans la simplicité, dans un aspect de l'esprit qui est clair et ne fait pas de discrimination. On commence à sentir que les formes, les odeurs, les sons et tout le reste sont une production du quartier général, qu'ils ont été mis au point par l'état-major. On les reconnaît, puis on retourne au quartier général, où ces productions ont commencé à se manifester. On repose simplement dans l'inutilité de ces productions.

Il existe donc une espèce de lieu de repos ; on pourrait dire que c'est une forme primitive de shamatha. Il y a un point de départ ou de retour. Vous pouvez, par exemple, me regarder et pendant que vous me regardez vous pouvez aussi vous observer vous-même. Mais si vous poussez votre observation au-delà de vous-même, vous découvrirez qu'un certain type de radar est déjà en place. Il s'agit donc de reposer dans l'alaya au sein du radar, de reposer au lieu même d'où émanent les ordres et l'information.

Cette logique, ou ce processus, suppose que l'on a déjà une certaine confiance en soi au départ. On est déjà parvenu à se détendre avec soi-même dans une certaine mesure. C'est cela, le message du bodhichitta ultime : on n'a pas besoin de toujours s'évader de soi-même en essayant de trouver quelque chose à l'extérieur. On peut tout simplement rentrer chez soi et se détendre. On peut revenir à la douceur du foyer.

On essaie donc de bien se traiter, mais sans s'en tenir à une logique préconçue ou à une quelconque idée fixe conceptuelle, y compris les pensées discursives. Reposer dans la nature de l'alaya signifie aller au-delà des six consciences sensorielles et même au-delà de la septième conscience, le processus discursif profond qui engendre les six autres consciences. Le principe primordial de l'alaya les contourne toutes. Même dans une situation ordinaire, si l'on arrive à tout retracer jusqu'aux origines, on découvrira un certain palier de repos primitif. Et il est possible de reposer dans cette existence primordiale et fondamentale, ce niveau existentiel.

À partir du principe de l'alaya fondamental, nous passons ensuite à l'alaya vijñana ou conscience de l'alaya, où les distinctions sont déjà présentes. Il se crée dès lors une séparation entre ceci ou cela, entre un individu et un autre, entre un objet et un autre. C'est la notion de conscience ; on pourrait même parler de "conscience de soi", au sens de savoir qui est de notre bord et qui est du bord opposé, pour ainsi dire.

Le principe de l'alaya primordial n'a aucun parti pris, c'est pourquoi on l'appelle "vertu naturelle". Il est neutre. Il n'est ni masculin ni féminin ; par conséquent il n'est ni d'un bord ni de l'autre, et il n'implique aucune séduction. Par contre, la conscience de l'alaya a déjà un parti pris. Elle est soit masculine, soit féminine, parce qu'elle suppose le concept de séduction.

L'éveil primordial, ou sugatagarbha, se trouve au-delà de l'alaya, tout en allant dans le même sens que l'alaya. Il est antérieur à l'état d'alaya, mais il l'englobe. L'alaya possède la bonté fondamentale, c'est vrai, mais sugatagarbha est plus grande. Il est éveil en soi. Dans cet optique même l'alaya primordiale peut être vu comme forme de conscience. Bien qu'il ne soit pas officiellement au rang des consciences, il est déjà une espèce de vigilance ; il est peut-être même une forme d'esprit samsarique. Par contre, le sugatagarbha est antérieur à cela. il est indestructible ; c'est l'ancêtre de l'alaya, son progéniteur.

Le processus de la perception, notamment celui du premier instant de perception d'un objet des sens, est une conjonction de plusieurs éléments.
- Il y a les mécanismes concrets qui appréhendent des objets, qui sont des organes physiques tels que les yeux, les oreilles, etc.
- Ensuite, il y a les facultés mentales qui se servent de ces instruments pour réfléchir sur certains objets.
- Et si l'on va plus loin, il y a une intentionnalité, une fascination ou curiosité qui cherche à savoir comment établir une relation avec l'objet en question.
- En reculant encore plus, le plus loin possible, on verra qu'il existe une expérience fondamentale qui sous tend cela ; c'est ce qu'on appelle le principe de l'alaya.

Selon ce texte sur le lojong, cette expérience porte le nom de bonté fondamentale. Le présent slogan renvoie donc à une expérience, et non seulement au processus mécanique et structurel de la projection. Ce processus est analogue à un projecteur de cinéma. Il y a l'écran, le monde phénoménal. Puis on se projette soi-même sur le monde phénoménal. Finalement il y a le film, qui est l'inconstance de l'esprit qui change de cadrage tout le temps. Cela donne un objet en mouvement projeté sur l'écran. L'objet en mouvement est produit mécaniquement par les divers mécanismes du projecteur, avec ses nombreux engrenages qui guident la pellicule et ses dispositifs qui assurent la continuité de la projection. C'est tout à fait analogue aux organes des sens. On regarde et on écoute ; donc, quand on écoute, on regarde. On relie les choses entre elles au moyen du temps, même si celles-ci changent sans cesse d'un instant à l'autre. Derrière tout cela se trouve l'ampoule, dont la lumière projette les images sur l'écran.

Cette ampoule est la cause de tout. Par conséquent, reposer dans la nature de l'alaya revient à reposer dans la nature de cette ampoule, qui se trouve au coeur du mécanisme du projecteur de cinéma. Comme l'ampoule, l'alaya est brillant et lumineux. L'ampoule demeure imperturbable face aux fluctuations de l'appareil. Elle ne s'inquiète pas de savoir si l'écran est en bon état ou si la projection de l'image s'effectue correctement.
[...]

Source : "L'entraînement de l'esprit et l'apprentissage de la bienveillance" de Chögyam Trungpa.

mardi 13 septembre 2011

Conférence : Confusianisme, Taoïsme, Bouddhisme

Conférence de Charles de Mestral à l'Université Populaire Hochelaga-Maisonneuve en 2009.

Confusianisme :


Confucianisme Partie 1 par maleger


Confucianisme Partie 2 par maleger

Taoisme :


Le Taoïsme par maleger

Bouddhisme :


Le Bouddhisme par maleger

Développement durable et consumérisme

dimanche 11 septembre 2011

Bob Marley : Redemption song


Bob Marley - Redemption Song par Tcham

Bruno Portier : Bardo, le passage


Je n'ai pas lu le livre mais c'est au programme. Pour la blague avec un nom comme ça "portier" pas étonnant qu'il fasse un sujet sur le passage... ;)

Tirer un roman du Livre tibétain des morts, pour le rendre accessible au public occidental, tel était le désir du cinéaste Bruno Portier. Depuis 2000 ans, les sages du Toit du Monde y décrivent le voyage post mortem de la conscience, afin d’aider ceux qui viennent de mourir à faire le meilleur parcours possible. Le résultat est une sorte de scénario de film. Anne et Evan, un jeune couple de Français en vacances, traverse une zone isolée de l’Himalaya, quand un vieux paysan tibétain provoque involontairement un dérapage de leur moto, qui s’écrase dans un ravin. Evan n’a que la jambe cassée, mais Anne meurt. Au lieu de chercher du secours, le paysan s’occupe aussitôt de l’esprit d’Anne, à qui il récite le début du Livre des morts, le Bardo Tödol. Le roman devient alors tridimensionnel. D’un côté, nous sommes toujours dans la montagne, avec le malheureux Evan, furieux que le vieillard marmonne ses prières au lieu d’appeler à l’aide. De l’autre, nous suivons l’esprit d’Anne, qui ne comprend pas ce qui lui arrive et croit devenir folle. À un troisième niveau, nous apparaît, par flash, toute la vie de la jeune femme. Progressivement, guidée par les paroles du sage, Anne assimile l’existence qu’elle vient de traverser et se dirige vers une réincarnation consciente. Un puzzle réussi.

Source : http://www.cles.com

vendredi 9 septembre 2011

Parano à grande échelle

En regardant un reportage sur les OVNIS une idée frappante m'est venue. On faisait allusion à la peur des USAs de l'invasion d'ovnis, de la panique de la population, d'une attaque RUSSE, d'une attaque terroriste.... que sais je encore.
Mais ces gens là sont des paranoïaques !

Des fous furieux. Personne sur cette planète ne vit dans une telle peur... Et c'est le modèle absolu depuis tant de temps. Un peuple de gens sous pression considérant tous les autres états comme leurs ennemis.

jeudi 8 septembre 2011

mardi 6 septembre 2011

Le Catharisme et le gnosticisme

Le catharisme de ses origines à nos jours - Ma-Tvideo France2
Conférence présentée avec vidéo projection par C DOUMERGUE Chercheur écrivain et conférencier spécialiste et exégète reconnu de la Vie de Ste Marie Madelaine (nombreux ouvrages sur l’histoire de R .L.Château)

Sera développé : L’ origine du Catharisme, le Christianisme gnostique dans l’antiquité.

La renaissance de la pensée Cathare au 19ème siècle Napoléon Peyrat, J Doisnel, Déodat Roché dernier pape cathare.

Qu’est ce que le Catharisme aujourd’hui ?
Mots-clés : cathares catharisme gnose


Le catharisme de ses origines à nos jours part 2 - La Libre.be
Conférence présentée avec vidéo projection par C DOUMERGUE Chercheur écrivain et conférencier spécialiste et exégète reconnu de la Vie de Ste Marie Madelaine (nombreux ouvrages sur l’histoire de R .L.Château)

Sera développé : L’ origine du Catharisme, le Christianisme gnostique dans l’antiquité.

La renaissance de la pensée Cathare au 19ème siècle Napoléon Peyrat, J Doisnel, Déodat Roché dernier pape cathare.

Qu’est ce que le Catharisme aujourd’hui ?
Mots-clés : cathares catharisme gnose

dimanche 4 septembre 2011

La compréhension de soi

J'aime beaucoup ce que raconte cet homme. C'est le bon sens même. Nous pouvons nous auto programmer ou nous déprogrammer.
Qui dit que nous le pouvons dit que avant toute identification existe une liberté. Une possibilité de choix. Nous pouvons donc réduire significativement l'impact des idées reçues et des conformismes.


Se libérer ! par BriceMorot

vendredi 2 septembre 2011

Anne Sylvestre

Nihilisme



Le problème fondamental qui se pose à nous est simple.
Nous existons. Nous percevons des pensées. Nous voyons des images dans notre cerveau. Nous ressentons des émotions. Nous pouvons concevoir des formules mathématiques. Nous pouvons désirer. Créer en esprit. etc...
Et on nous dit que ça n'existe pas.
C'est à dire que notre vie n'est faite que de choses qui n'existent pas ?
Il y a là un gros problème de réalisme. Ce qui est le comble pour une société matérialiste.

Petit film bien flippant


1_2 la maison hantée d'Australie par grandeetoile


2_2 la maison hantée d'Australie par grandeetoile

jeudi 1 septembre 2011

2012

J'ai beau regarder à droite et à gauche je ne vois toujours qu'un seul parti qui propose de ne pas se faire bouffer tout cru par les marchés financiers (les banques) comme cela est arrivé à la Grèce. Le seul à parler de république, de droits de l'homme. Le seul qui a vraiment l'air concerné par le sort de la France, de l'Europe. Même Laurence Parisot commence à comprendre que c'est une attaque permanente venant des USAs qui est le problème de l'Europe. Mais toujours pas les partis politiques. Il faudrait qu'on m'explique comment il est possible rationnellement qu'un groupement de pays aussi prospères, riches, instruits, évolués puisse avoir le moindre problème. C'est un véritable complot psychologique.


Jean-Luc Mélenchon discours au remue méninges... par PlaceauPeuple

"La peste"


Voici l'introduction du livre "La peste" magnifiquement lue. Je voulais partager ce coup de coeur car suis vraiment fana du style de cet auteur.